Hedgehog's Bentō

Forum Rp Sonic ~ Hedgehog's Bentō
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'enfant des flammes.

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyliam

avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: L'enfant des flammes.    Jeu 29 Juil - 19:57

Titre des plus simple je sais. Cette fic relativement courte normalement raconte, avec un peu plus de détails, l'histoire de Kyliam.



chapitre 1 :



C'était une nuit d'été chaude et humide. La jungle qui entourait le village semblait impraticable tant elle était profonde. Ni la lumière des lunes, ni celle des étoiles ne parvenait à pénétrer son feuillage épais. D'autant plus que de gros nuages noirs s'amoncelaient au dessus de la Forêt Enfouie. Pourtant un hybride courait dans cette jungle, défiant avec une facilité déconcertante les pièges des lianes et des grosses racines qui dépassaient du sol. Il courait à en perdre haleine. Un éclair déchira le ciel. L'échidné rouge foncé s'arrêta essoufflé. Appuyé contre un énorme tronc, il passa sa main sur son front pour chasser la sueur qui coulait dans ses yeux bleu violacé. C'était un grand soir. Pour rien au monde il ne le raterait. Aussi, il reprit sa course, ignorant les courbatures de ses muscles trop sollicités, ignorant ses poumons en feu qui demandaient du repos. Il ne pouvait pas arriver en retard.

Enfin la forêt se fit moins épaisse, les fougères aux abords du village étaient coupées. Il pouvait courir plus vite. Les derniers arbres passés, il arriva devant l'épaisse muraille qui encerclait le village. Son village : Ashestia. Il y était né, y avait grandi et maintenant il allait y vivre le plus grand jour de sa vie. Il passa en trombe par la porte grande ouverte à son intention. Il ne prêta aucune attention à la sentinelle qui le salua d'une main en criant.

- Félicitation Ritex !!

Il ne l'entendit même pas, trop pressé d'arriver chez lui, où elles l'attendaient. Il avait encore trois paliers à monter. Un escalier de terre et de roche construit de manière inégale pour ralentir les ennemis. Peu lui importait, il y était habitué. Il les grimpa quatre à quatre pour enfin arriver devant la petite maison de terre. Sa maison. Une foule s'entassait devant la porte mais elle s'écarta pour le laisser passer. Ritex était essoufflé, son visage ruisselait de sueur mais il était radieux. Quelques tapes amicales dans le dos, des murmures de félicitation. Il y était enfin. La main sur la clenche de la porte, il la tourna tandis que son cœur faisait des bonds dans sa poitrine. Et pas seulement du à l'effort qu'il venait de fournir. Et dire qu'il n'avait même pas pris le temps de remercier Ashax qui était venu le prévenir. Tant pis, il le ferait plus tard. Il ouvrit la porte et laissa le brouhaha derrière lui une fois refermée.


Sa femme était la avec sa meilleure amie. Les deux jeunes échidnés se ressemblaient tellement qu'on les prenait souvent pour des sœurs. Toutes deux avaient un pelage grenat, toutes deux portaient des vêtements, signe de leur rang dans la société échidné. Toutes deux avaient des yeux d'un bleu pur bien que légèrement différent. Shirea posa son regard saphir sur son époux et vint rapidement se blottir dans ses bras. Elle l'attira ensuite vers un petit lit remplis de couvertures. Dessus reposait un œuf blanc cassé, parcouru de fine marbrure. Déjà une fêlure y apparaissait.
Thémis se leva, elle n'avait plus sa place ici. Ce moment ils devaient le vivre seuls. Tous les deux. Elle sortit rapidement après leur avoir adressé un dernier signe de main et un sourire.
Les deux jeunes parents se retrouvèrent seul, Ritex resserra son bras autour des épaules de son épouse et l'embrassa tendrement avant de reposer son regard bienveillant sur l'œuf. Ils avaient déjà choisi le nom qu'elle porterait. C'était celui de la mère de Shirea. Il signifiait espoir dans la langue de leur ancêtre. Cette petite fille qui allait voir le jour serait leur plus grand trésor. Ils avaient eu tant de mal à l'avoir.
Soudain l'œuf trembla légèrement. Une nouvelle fêlure apparut. Le couple retint son souffle. Une nouvelle vibration et la fêlure s'agrandit. Doucement un morceau de la coquille se détacha et vint s'écraser dans les couvertures.


Thémis, sitôt sortie, fut assaillie par la foule, chacun voulait savoir comment cela ce déroulait. Si tout ce passait bien. La jeune femme remit un peu d'ordre dans l'épaisse tresse qui composait sa coiffure, défripa sa courte jupe aux motifs tribaux, avant de leur répondre. Maintenant ils n'avaient plus qu'à attendre. C'était la tradition. L'éclosion était un moment unique et réservé à la famille proche mais sitôt que le nourrisson serait né, Ritex viendrait le présenter au clan. Elle rassura ses concitoyens avec un sourire. L'échidné grenat se tourna vers la porte attendant avec patience.

Cinq jours plus tôt, c'était elle qui était dans ce cas. Lorsque son fils avait vu le jour. Elle était heureuse que ce soit maintenant le tour de son amie. Ces deux naissances étaient une bénédiction pour le clan. Shirea et Thémis comme, leurs mères avant elles, faisaient partie du Conseil qui dirigeait le clan. Un jour ce serait au tour de leurs enfants de prendre les rênes du village. C'était pour ca que ces naissances étaient autant attendues. D'ailleurs Shirea avait tenu, avec l'accord de son mari, à attendre la naissance de la petite fille pour célébrer dignement les deux nouveaux nés. Elle avait été un peu surprise que Notil accepte si facilement. Et encore plus lorsque celui-ci avait tenu à rester au village jusqu'à la seconde naissance. Mais l'hybride ne s'en plaignait pas. Son devoir le tenait éloigné d'elle. Chacun de ses retours au village était trop rapidement suivi de son départ. Lorsque justement celui ci arriva, il l'enlaça doucement.

- C'est pour bientôt ? Demanda le grand échidné rouge aux yeux améthyste.

Comme tous les guerriers, ses dreads étaient entourées de bandes blanches et ses poings de gants blancs à épines. Pourtant si Notil revêtait ces traditionnels signes de guerre, le village n'était pas en conflit. Il était d'ailleurs le seul à les porter au village en dehors des cérémonies. Quoi de plus normal pour le gardien de l’Emeraude Mère. Le groupe de curieux s’était un peu desserré et les discussions allaient bon train. On imaginait déjà la grande cérémonie qui aurait lieu d’ici quelques jours. Alors que Thémis et Notil s’apprêtaient à entrer dans la discussion, un cri déchira la nuit, venant de la petite maison. Tous se figèrent, cela n’avait rien à voir avec le hurlement d’un nouveau né, c’était un cri d’effroi. Notil fut le premier à réagir, il se précipita vers la maison qu’il ouvrit à la volée. Il resta interdit sur le seuil, contemplant un triste et horrible spectacle. Très vite les autres se pressèrent derrière lui et Thémis du jouer des coudes pour passer. Lorsqu’elle fut à la hauteur de son mari, elle étouffa un cri.

- Par tous les dieux ! s’exclama-t-elle en plaquant les mains sur sa bouche.

Ritex, tremblant les yeux exorbités de terreur, se tenait près de la porte, adossé au mur comme s’il essayait de reculer encore malgré la paroi. A l’autre bout de la pièce Shirea était recroquevillée dans un coin, serrant contre elle une boule de couvertures fumantes. Une désagréable odeur de brulé envahissait toute la petite maison. Shirea comme déconnectée de la réalité n’avait même pas vu qu’on avait pénétré dans sa maison, elle berçait doucement les couvertures en leur adressant des paroles réconfortantes. De sa robe de soie rouge, il ne restait rien. Rien qu’un tas de cendre.

-Que s’est il passé ? demanda le gardien au jeune père sans quitter Shirea du regard.
- C’est un monstre ! UN MONSTRE ! hurla Ritex.

Il fit volte face et s’enfuit de la maison en poussant ses congénères pour passer. Déjà des murmures parcouraient l’assemblée. Notil eut bien du mal à tous les faire sortir tandis que sa femme s’approchait doucement de Shirea. Elle s’accroupit à la hauteur de l’échidné nue qui maintenant chantait une comptine, se balançant d’avant en arrière dans un rythme régulier et doux. Elle avait les yeux emplis de larmes. Thémis s’aperçut alors que ses membres étaient couverts de brulures. La jeune femme lui écarta doucement les bras et dégagea un peu les couvertures. Au creux de celles-ci une petite échidné blanche comme la neige dormait profondément, collée à la poitrine de sa mère. Elle semblait si paisible. Une enfant tous ce qu’il y a de plus ordinaire, mais Thémis savait bien que ce n’était pas le cas. Elle croisa le regard de son amie. Elle aussi avait compris. Tous au village connaissait cette prophétie que les oracles clamaient depuis des générations. La venue au monde d’un enfant albinos possédé des Flammes Eternelles. Un enfant dont le destin apporterait malheur et destruction à son clan.

- Pourquoi elle ? Pourquoi mon enfant ? Ma petite fille !? gémissait la jeune mère effondrée.

Elle cherchait un soutient dans le regard de son amie, comme si Thémis pouvait la détromper, la rassurer en lui révélant que tout ceci n’était qu’un rêve. Shirea nageait en plein cauchemar. Ils avaient eu tellement de mal à l’avoir, de plus elle le savait, plus jamais elle ne pourrait porter d’autre enfant. Le destin, cruel, se jouait d’elle. Il la torturait.

Un nouvel hybride entra dans la maison. Beaucoup plus âgé que Notil, il s’appuyait sur une canne noueuse. Plus encore que d’ordinaire, le poids des années semblait peser sur ses épaules à ce moment. Son pelage avait pris une teinte foncé, tirant plus sur le marron que le rouge vif de jadis. Une longue barbe grise qu’il titillait nerveusement de sa main libre, lui mangeait une partie du visage, rendant son regard mauve plus sévère encore. Avec Notil, il s’approcha de Shirea. Lorsqu’ils découvrirent l’enfant, tous deux comprirent. Le vieil hybride poussa un long soupir de lassitude avant de prendre la parole. Une voix fatiguée légèrement enrouée.

- On ne peut pas la laisser vivre.
- NON ! Jamais ! C’est ma fille ! hurla la jeune mère en reculant encore un peu, elle serrait plus fort le nourrisson dans ses bras comme pour la protéger.

Ses yeux déjà bien humides exprimaient une véritable terreur rien qu’à cette idée. Zarok secoua la tête doucement.

- Tu n’es pas en état de voter Shirea, tu es trop impliquée.

Le vieil échidné se tourna vers Thémis comme si il attendait la confirmation de son choix. La jeune femme se sentit soudain bien seule. Comment pouvait-elle prendre une telle décision aussi vite ? Elle n’avait aucune expérience, cela faisait à peine quelques années qu’elle avait succédé à sa mère au sein du Conseil. Son regard passa de Zarok à Shirea qui semblait l’implorer de ne pas céder, puis sur la petite boule d’épines blanches qui remuait faiblement. Sa petite main avait accroché une de ses dreads lorsqu’elle s’était penchée sur elle et la tenait fermement.

- Je…

Elle ne savait quoi répondre. Impossible pour elle de faire un choix. Son époux lui vint alors en aide. Du moins ce fut ce qu’elle supposa.

- On a pas le droit de s’opposer à la prophétie, tu le sais Zarok ! expliqua calmement Notil en posant la main sur l’épaule de Shirea qui sursauta légèrement. C’est contre nos traditions. Et cette enfant a un destin à accomplir.

Lui seul le voyait, il le savait. Cette enfant ne devait pas mourir. Elle était promise à un autre avenir, peu importait ce que racontait ces stupides prophéties.

- Si le clan doit disparaitre alors c’est que les dieux en ont décidé ainsi. On ne peut s’y opposer.

Le gardien posa un regard bienveillant sur la petite fille qu’il prit délicatement dans ses bras, laissant les couvertures encore fumantes tomber au sol. Shirea tremblait, elle n’avait plus la force de tenir. Plus la force de résister. Ses brulures étaient importantes, elle laissa Notil emmener sa fille dehors sans rien dire. Son corps n’était secoué que de spasmes du aux sanglots. Thémis la serra amicalement dans ses bras en prenant garde à ne pas appuyer sur ses blessures avant de panser ses plaies.

Dehors tout le monde était rassemblé devant la maison. Les suppositions fusaient, personne ne comprenait ce qu’il s’était passé. Pourquoi Ritex, un guerrier émérite et courageux, avait-il fuit ainsi comme un enfant terrorisé ? Quelques uns étaient partis à sa recherche mais personne n’avait réussi à le trouver. Il s’était enfui dans la forêt. L’orage grondait de plus en plus fort et malgré les torches allumées un peu partout dans le village, il faisait sombre. Lorsque Notil passa la porte, tous le regardèrent, interrogatifs. Comme il l’avait fait il y a de ca quelques jours pour son propre fils, il leva la petite fille, la portant à bout de bras pour la montrer à tous. Un éclair déchira le ciel montrant à tous le pelage neige de la petite fille. Un murmure d’appréhension parcourut l’assistance.

- La fille de Shirea est née, s’exclama-t-il haut et fort que tous l’entendent, Accueillez dans notre clan cette enfant : Kyliam.



Dernière édition par Kyliam le Jeu 28 Oct - 16:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayra
Sun of Life
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Ven 30 Juil - 13:44

J'adore, j'adore !

>w<

Bon, ok, je l'ai déjà dit sur Pso, mais j'aime ce chapitre. La façon de décrire, tout. Et le père est super au début, et affreux à la fin. Ca me donne presque envie de le détester >.<

*Se fait taper*

Nan, vraiment j'adore ce chapitre. J'apprécie même les parents de celui-dont-il-faut-pas-dire-le-nom, celui qu'est né presque en même temps que Kyli, c'est pour dire qu'il tient vraiment pas d'eux.
*Se fait courser par un échidné en furie*

En tout cas j'aime beaucoup !
J'ai hâte de lire la suite >w<

Bon courage pour la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persia



Messages : 8
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Ven 30 Juil - 16:23

Wah... C'est trop beau... é_è J'vais chialer.

Bon, à part quelques fautes d'orthographe ( rares, m'enfin ), c'est vraiment SUPER.

J'attends le deuxième chapitre avec impatience. =)

Bisous Kyli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katos
Balais magique du CSS
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2010
Localisation : Loin de tout

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Ven 30 Juil - 20:30

Lol, les torches qui deviennent des "troches"... Enfin, tant qu'elle devienne pas des tronches... Quoique la fic est sur Kyliam, donc ça va plutot être l'inverse : des tronches qui deviennent des torches X'D */meurt*

Trève de conneries... En fait, le comportement du père de Kyliam dénote une plus grande peur des prophéties... Et son comportement est compréhensible - mais pas pardonnable - dans le fait ou la menace de "tout le monde crève" est pas des plus plaisante... Enfin bon...

Allez, bonne chance pour la suite (désolé pour la brièveté de ce commentaire ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke
Acier Tranchant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 24
Localisation : Quelque part sur la planète.

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Dim 5 Sep - 0:29

Mon verre de limonade est toujours aussi vide. Va falloir penser à en mettre un peu de côté pour ce genre d'occasion. U_U *regarde désespérément le récipient sec à côté de son ordi*


Bien, bien ! Donc, cette fameuse fic réservée à la petite Kyliam ... Hum hum !

Je ne te cacherai pas que le début m'a parut un peu long, certaines phrases dans la toute première description me semblant en trop ou au mauvais endroit ... Mais bon, ça c'est du niveau de maboul schizophrène, alors c'est pas grave du tout. ^^

La fic et son contenu sont tous deux splendides. Je dénote un très bel équilibre entre dialogues et descriptions, une orthographe tout à fait excellente malgré quelques erreurs et coquilles, et bordel je parle comme un prof de français. *s'arrache la langue*

Niveau orthographe, tiens ! Si ça te tient à coeur, j'ai fait un récap' de tout ce que j'ai remarqué et qui m'a gêné durant la lecture :
Citation :
Thémis, sitôt sortie, fut assaillie par la foule,

Cinq jours plus tôt, c'était elle qui était dans ce cas. Lorsque son fils avait vu le jour.

Shirea et Thémis, comme leurs mères avant elles, faisaient partie du Conseil qui dirigeait le clan. Un jour ce serait au tour de leurs enfants de prendre les rênes du village. C'était pour ca que ces naissances étaient autant attendues.

- C'est pour bientôt(un espace ici)?

Le groupe de curieux s’était un peu desserré et les discussions allaient bon train.

adossé au mur comme s’il essayait de reculer encore malgré la paroi.

expliqua calmement Notil en posant la main sur l’épaule de Shirea qui sursauta légèrement.

prenant garde à ne pas appuyer sur ses blessures avant de panser ses plaies

L’orage grondait de plus en plus fort et malgré les torches

Aussi, autre truc un peu à part mais qui m'a fait un peu bizarre pendant la lecture ...
Citation :
Son village : Ashestia
Ca fait un peu ... fiche perso ... XD


Sinon niveau intrigue c'est un très bon départ, je savais que les Flammes Éternelles c'était pas un truc joyeux mais de là à en faire carrément une malédiction prophétique avec tout le bordel occulte qui va avec ... Chapeau, je ne savais pas que ça allait jusque là, en tout cas si tu voulais faire en sorte que ce soit un truc qui pèsent réellement sur les habitants du village, c'est réussi. Ce vieux sage, j'aurai presque eu envie de lui tordre le cou. Non mais, ça se fait encore de tuer un nouveau-né pour ce genre de conneries ? La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance ... Le côté obscur plane dangereusement au-dessus de lui ... *avalage de sabre laser*

D'ailleurs, merci de m'avoir appris que les échidnés étaient des ovipares. Franchement, j'ai carrément été chercher sur Google dès que j'ai vu le mot "Oeuf". Putain, je savais VRAIMENT pas, quoi. En d'autres termes, tu m'as appris un truc aujourd'hui. XD
En parlant d'échidné, alors comme ça, y'a que les femmes ayant une haute place dans la société qui ont droit aux vêtements !? ... MAIS JE VEUX Y ALLER, MOI !!!!!!!! *se fait trucider* ( Vous avez maintenant la preuve de l'étendue de toute ma débauche ... )

Autre détail à la con !
Citation :
Comme il l’avait fait il y a de ca quelques jours pour son propre fils, il leva la petite fille, la portant à bout de bras pour la montrer à tous.
C'est l'histooooooooooooire de la viiiiiiiiiiiiie ... LE CYCLE ETERNEEEEEEE-EEEEEEL !!!!!!! *coup de pelle*
Désolé pour le rapprochement avec le Roi Lion, pas pu résister. :p


Ah, et toi qui me connais, tu sais que j'aime bien relever les petites incohérences métaphysiques ! Alors, voilà ce que je propose aujourd'hui !
Citation :
Shirea comme déconnectée de la réalité n’avait même pas vu qu’on avait pénétré dans sa maison, elle berçait doucement les couvertures en leur adressant des paroles réconfortantes. De sa robe de soie rouge, il ne restait rien. Rien qu’un tas de cendre.
Sa robe est en cendre, ses membres sont brûlés, mais les couvertures n'ont rien ? Bizarre ... Elles auraient beau être en laine, je veux bien croire, mais quand même, quand ça crame ça crame ...
Suggestions : soit dire que c'étaient des couvertures de rechange ( pas pensable dans la précipitation ... ), soit que c'étaient des couvertures en-dessous des autres et que donc elles auraient échappé aux flammes ( de même ... ), soit qu'elles sont un peu cramées ( seul truc faisable et simple ).
Après, je ne suis pas physicien, je ne sais pas à quelle vitesse la laine crame, mais bref ... Un minimum, quoi. XD



Sinon ... Putain, il est couillon ce Ritex ou quoi ? Sa réaction se comprend, mais de là à se barrer, c'est genre qu'il avait fait des cauchemars que ça arriverait et qu'il est maintenant horrifié de voir que ça se réalise ... XD Allez Tenish, va lui foutre des coups de poings ! Ah merde, t'es sourd, j'avais oublié ...
En tout cas, comparé à lui, Shirea est déjà beaucoup plus respectable ... Je me demande quelles horribles tortures tu as encore réservé à cette pauvre Kyliam. Telle que je te connais, il va lui arriver des tas d'emmerdes, je le vois venir à dix kilomètres. Surtout avec ce Zarok dans le coin ...

Bref, j'ai hâte de voir quels malheurs va-t-il arriver à Kyliam et son clan, alors je te souhaite bonne chance pour la suite, prends-ton temps, relaxe-toi et ne te prends pas la tête.

Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flake

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 25/02/2010
Localisation : Ici ou ailleurs

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Sam 23 Oct - 13:02

Kayra, Persy, KAtos merci d'être passés.
Luke : Voila ce que j'appelle un commentaire constructif. Merci pour les fautes, j'espère qu'il y en a moins cette fois. L'impression de fiche perso ne risque pas de te lâcher pare que cette fic est exactement une fiche perso légèrement plus développé. Je compte y mettre des parties de RP d'ici ou d'ailleurs que j'ai appréciées.
Ensuite pour répondre à tes questions :
Citation :
Ce vieux sage, j'aurai presque eu envie de lui tordre le cou.
M'est d'avis qu'avec la suite ca risque pas de changer. ^^'

Citation :
Sa robe est en cendre, ses membres sont brûlés, mais les couvertures n'ont rien ? Bizarre ...
XD tu n'as pas remarqué en RP que Kyli lorsqu'elle s'embrase ne crame jamais ses fringues ? Tout ce qui la touche du moins au moins les vêtements sont en quelque sorte ignifugés. Ne t'inquiète pas le fonctionnement des flammes sera expliqué dans la partie d'apprentissage de ses pouvoirs. Normalement chapitre 4 à 5 je pense. ^^

Citation :
Putain, il est couillon ce Ritex ou quoi ?
Je reviendrais sur la psychologie de Ritex plus tard. Tu verras que tout n'est pas blanc ou noir.

Voila la suite je suis toujours ouverte aux conseils et critiques.


Chapitre 2


Cette nuit était restée gravée dans les mémoires. Ce qui devait être un événement grandiose fut considéré comme une malédiction et plus encore les années qui suivirent.
Le bébé avait bien grandi, c’était maintenant une jolie petite fille. Pourtant aucun autre enfant ne jouait avec elle. Pas que les jeunes de son âge ne le souhaitaient pas, leurs parents leur interdisaient. Elle était trop dangereuse.

Kyliam était assise sous un arbre, près de la rivière, occupée à tresser des fleurs pour en faire une couronne. C’était un jour spécial aujourd’hui. La veille de son anniversaire. Bientôt elle aurait trois ans. Bien sûr ce n’était pas aussi fêté que le premier cycle qui symbolisait la fin de l’enfance mais la petite échidné savait que sa mère lui préparerait une surprise. Elle l’avait entendue la nuit dernière en parler avec son père. Celui ci n’avait rien dit pas une protestation, pas un assentiment. Il avait simplement vaqué à ses occupations habituelles comme si de rien n’était. C’était toujours ainsi, Kyliam savait que son père l’ignorait. Elle ne comprenait pas pourquoi mais se savait fautive. Pourtant elle tentait toujours de s’appliquer, de lui fabriquer des cadeaux qu’il jetait sans même les regarder. A chacune de ses tentatives pour se rapprocher, il partait prétextant son devoir qui l’attendait. Même lors des incendies il ne disait rien. Pas un seul reproche. Par contre les autres villageois ne s’en privaient pas. Deux jours plus tôt : c’était un silo à grains qui était parti en fumée avec la moitié de la récolte. Pourtant elle n’avait pas fait exprès. Kyliam faisait de gros effort pour ne pas se mettre en colère et éviter tout accident. Fort heureusement, cette fois ci, il n’y avait pas eu de mort alors on l’avait rapidement laissée tranquille. Pour pallier à tout nouvel accident, la jeune hybride préférait passer ses journées près de la rivière. C’était un endroit calme et serein. Personne n’y venait en général. Un chant de fleur non loin lui fournissait de quoi confectionner ses cadeaux. Un collier de saphians qui reposait à ses pieds. Elle aimait ces fleurs rouge vif au pistil turquoise. Elle mettait en valeur le bleu de ses yeux lorsqu’elle se parait d’une couronne. Kyliam ne portait aucune décoration. Pas de ruban, ni de perles dans ses épines lors des fêtes. Ces parures étaient réservées aux enfants sages. Elle n’avait pas le droit à ce genre de récompenses. Le soleil se couchait s’enfonçant dans l’épaisse forêt qui entourait le village. Kyliam porta la couronne de fleur à la hauteur de ses yeux pour en estimer la taille puis la posa sur sa tête. Un peu trop grande, elle lui glissa sur les yeux. L’albinos s’approcha de la rivière et se contempla dans le reflet de l’eau le crépuscule donnait une couleur orangé à son pelage. Pour un peu elle se serait crue normale.
Elle réajusta la couronne sur sa tête avant d’apercevoir un autre reflet. La jeune fille se retourna brusquement comme surprise en pleine faute elle arracha la couronne de sa tête et la cacha dans son dos. Il y avait cinq enfants tous un peu plus âgés qu’elle. Un âge cruel.

« T’as pas le droit ! » l’apostropha une petite fille à peine plus grande qu’elle en lui arrachant la tresse de fleurs des mains.

En quelques secondes des heures de travail et de patience se retrouvèrent éparpillées au vent. La petite fille, encouragée par ses camarades, s’acharnait sur la couronne, un autre découvrit le collier resté à terre et s’empressa de le piétiner. Kyliam ne disait rien, les poings serrés dans son dos elle retenait à grand peine les larmes et les flammes. L’eau était toute proche déjà l’albinos faisait un pas en arrière. Les rires redoublèrent. Ce qui n’était qu’un geste pour les protéger était interprété comme de la peur. Fort heureusement les enfants se lassèrent rapidement de ce petit jeu aussi ils partirent comme ils étaient venus laissant la petite fille seule. Kyliam resta longtemps immobile au bord de la rivière, ses yeux humides fixaient les fleurs éparpillées parfois un reniflement troublait le silence. Pourquoi ? Cette question revenait si souvent. Et la réponse que lui donnait toujours sa mère n’avait rien de satisfaisant. Elle était différente certes mais pourquoi les dieux avaient ils voulu qu’elle soit différente ? Pourquoi lui infliger une telle punition. Le soleil s’était déjà couché lorsqu’elle décida de rentrer.

Sa maison était au centre du village sur le troisième palier. Pourtant elle fit un large détour. Certains villageois lui interdisaient d’approcher de chez eux. Aussitôt à la maison elle mit les quelques fleurs qu'elle avait sauvées dans un vase et y versa un peu d'eau. Son père était là mais il ne s'inquiéta pas vraiment que sa fille rentre tard, il ne lui adressa pas même un regard. Dès qu'elle fut rentrée, il se leva de table où il était en train de finir son repas, il jeta son écuelle dans le seau et sortit. Alors qu’il était sur le pas de la porte la jeune fille se risqua à une question.
« Maman n'est pas là? »
Pas de réponse cela n'avait rien d'étonnant. Ritex s'arrêta dans son mouvement en entendant la voix de sa fille mais il ne se retourna même pas. Il sortit et ferma la porte à clef. Si Kyliam était revenue une minute plus tard, elle se serait retrouvée à la porte. Ca n’aurait pas été la première fois que sa mère l'aurait retrouvée couchée sur le pas de la porte en rentrant d'un conseil. La petite échidné se servit un peu de ragout qui restait et commença à manger. Elle n'en avala pas grand chose et l'assiette ainsi que son contenu finit par rejoindre celle de son père, demain elle devrait se lever aux aurores pour aller faire la vaisselle à la fontaine du village, avant que les autres n'y aillent. Elle n'avait pas le droit. Elle supposa à juste titre que sa mère était en conseil, aussi elle alla dans sa chambre et commença à dessiner en attendant son retour. Elle s'appliquait, à défaut de couronne de fleurs, elle offrirait un dessin à sa mère. Mais rapidement le sommeil la rattrapa. Elle s'endormit sur ses parchemins.


Ce conseil n'avait rien de normal. Déjà Notil avait fait le déplacement et s'immisçait dans la discussion. Il était rare que le gardien prenne part au conseil et cela ne présageait en général rien de bon. Zarok avait décrété que Kyliam devenait trop dangereuse pour le clan. Il l'avait toujours clamé haut et fort mais cette fois la petite fille avait réduit en cendre près de trois mois de grains et le clan se retrouvait avec très peu de réserve pour passer l'hiver. Le vieux sage savait parfaitement qu'on ne le laisserait pas la tuer, aussi avait-il pensé à un autre stratagème qu'il présentait ce soir. Outre les trois sages et le gardien il y avait cinq autres hybrides dans la salle du conseil. Il était difficile de voir leur race car ils avaient tous une longue tunique sombre sur le dos et une capuche leur couvrait la tête. Seul un reptile aux iris jaunes s'était découvert pour exposer sa proposition.
« Le sceau empêchera le Feu Eternel de sortir de son corps, ainsi vous n'aurez plus rien à craindre »siffla-t-il en sortant une langue fourchue entre ses dents.

- Mais il va la consumer de l'intérieur ! protesta Shirea cherchant un ultime argument. Elle avait terriblement peur pour sa fille et ne parvenait plus à réfléchir ni même à raisonner logiquement. Elle était partagée entre le bien de son clan et l'amour qu'elle portait à sa fille unique.
- De toute façon les flammes la consument déjà tu sais que ce n‘est qu'une question de temps. »
Themis avait parlé d'une voix douce se voulant rassurante mais son amie en eut le sang glacé. Même elle ne la soutenait plus.
« Mais … c'est ma petite fille… elle… »
Sa voix déjà chevrotante s'étouffa dans un sanglot. Themis passa un bras autour de ses épaules pour la rassurer.
« Je sais, » murmura-t-elle doucement.

La jeune Sage entraina son amie à l'extérieur, Shirea avait besoin de prendre l'air elle n'était plus apte à prendre de décisions tout le monde l'avait compris. Zarok profita de l'absence de ses deux collègues pour demander de plus amples informations sur le sceau et la cérémonie. Ainsi que le coût d'un tel service. Le village n'était pas très riche. Themis guida son amie jusqu'à la fontaine où elle la fit s'asseoir et lui donna un peu d'eau. Shirea avait les yeux rouges depuis des jours elle n'arrêtait pas de pleurer. Son couple ne fonctionnait plus depuis la naissance de Kyliam, malgré toutes ses précautions l'enfant était parfois incontrôlable elle se sentait épuisée. La proposition de Zarok était sûrement la meilleure mais penser cela lui donnait l'impression de trahir sa fille. Un dilemme qu'elle ne parvenait pas à surmonter. Plus que tout, elle redoutait de perdre son enfant.

« Je suis certaine que tout se passera bien tenta de la rassurer Themis en s'agenouillant en face d'elle. C'est la seule solution. »
Shirea affirma de la tête le regard vide. Faisait-elle le bon choix? Elle était si fatiguée.
« Je vais les prévenir qu'ils peuvent se préparer, » affirma Themis en se relevant. Elle serra son amie dans ses bras et repartit vers la salle du conseil.

Shirea resta longtemps dans le noir à fixer le vide devant elle. Comme anéantie. Elle pleurait intérieurement.. Ce ne fut qu'au bout d'un long moment qu'elle s'aperçut d'une présence. Un hybride lui faisait face, peut être parce qu'elle était assise mais sa taille la frappa. Jamais elle n'avait vu si grande personne. Comme les mages que Zarok avait fait venir, il portait une cape noire à capuche dissimulant entièrement son visage. Elle aurait d'ailleurs cru qu'il s'agissait de l'un d'eux si dans l'obscurité de la capuche il n'y a avait pas eu ses deux yeux blancs. Pas d'iris, ni de pupille juste deux points blancs semblant illuminer la nuit. De surprise, la jeune sage se releva précipitamment. Il n'était pas du village. Comment était-il entré dans l'enceinte ? Qui était-il ? Avant qu'elle n'ait eu le temps de crier pour donner l'alerte il parla. D'une voix froide et grave mais pourtant rassurante. Assez pour que la jeune femme l'écoute sans donner l’alerte.

« Je sais ce qui te tourmente. »
Elle ne sut que répondre et à vrai dire pouvait elle répondre ? Elle en était persuadé ce n'était pas des paroles en l'air que l'on prononce pour réconforter.
« J'aimerais voir ta fille. »
L'échidné grenat tressaillit dans un premier temps de la méfiance emplit son âme. Il semblait tout savoir Shirea en était persuadée même si il n'y avait pas du tout fait allusion. Comment pouvait-il savoir ? La naissance de Kyliam, sa malédiction n'avaient jamais dépassé les frontières du territoire, jusqu'à ce jour même le grand conseil n'était pas encore au courant.
« Elle doit dormir à cette heure. »
Un fol espoir ? Elle ne connaissait rien de cet homme mais peut-être pouvait-il sauver sa fille. La sortir de ce village où tous la détestaient. Seulement Zarok ne lui laissa pas le temps de savoir. Le vieil échidné accompagné des autres et de quelques gardes venait d'arriver. Il remarqua immédiatement l'étranger et fronça les sourcils.
« Qui es tu ? Qui t'a laissé entrer ? »
-Ne blâme pas tes sentinelles Zarok, ils ne pouvaient pas me voir. Et mon nom n'a pas d'importance. Je sais ce que vous voulez faire ce n'est pas une bonne idée. Il y…
- Silence ! » Le vieil échidné aux épines grisonnantes fulminait.
Il pointa le bout de sa canne juste sous la capuche. La où aurait du se trouver le nez de l'inconnu si il avait pu le voir. Comment il pouvait les connaître ? Comment pouvait-il prétendre tout savoir ? Shirea sentant venir le conflit s'interposa.
« C'est mon invité ! »
Pourquoi protégeait-elle cet homme ? Une intuition. Elle n'aurait su dire pourquoi mais elle devait le faire.
« Emmenez-le à la sortie du village ! ordonna Zarok sèchement à ses gardes, contrairement à la jeune femme, le vieil échidné aux épines grisonnantes n'avait pas la moindre confiance en cet individu. Puis il fixa Shirea dans les yeux comme pour la réprimander.
- Va chercher ta fille on le fait ce soir. »
L'échinidé blêmit, c'était si soudain.
« Ce.. ce soir… mais… elle dort on ne peut pas…
- Va la chercher !
- Mais demain c'est…
- Suffit ! » s'exclama Zarok visiblement de plus en plus en colère.

Themis s'approcha alors pour soutenir son amie qui commençait à craquer, elle lui proposa de l'accompagner pour aller chercher l'enfant. Les esprits s'échauffaient et déjà quelques lampes s'allumèrent dans les maisons alentours. Un des guerriers pointa sa lance sur la cape noire de l'inconnu comme pour lui signifier qu'il devait avancer, mais celui ci ne semblait pas l'avoir vu au contraire de sa voix toujours aussi calme il s'adressa de nouveau à Zarok.

« J'aimerais assister à la cérémonie. »
Zarok grogna :
« Qui que tu sois étranger, tu pars maintenant ! dit-il en désignant l’enceinte du village de sa canne.
- Je suis certain que Shirea le souhaiterait, » insista l'hybride encapuchonné.
Le guerrier, cette fois-ci, enfonça la lance dans le tissu pour le faire réagir. Mais loin de faire peur à l'inconnu, ce fut plutôt l'échidné qui fut effrayé. Sa lance se recouvra soudain d'une épaisse couche de givre qui le força à la lâcher tant le froid lui brulait les mains. Il se recula en grimaçant. Surpris il regarda alternativement son collègue et le Sage cherchant une consigne.
« Je ne ferai qu'observer sans intervenir, » promit l'inconnu. Il y avait une pointe de malice dans sa voix.
Zarok commençait à perdre son assurance presque malgré lui, il accepta. Il affirma de la tête. Cet étranger lui faisait peur mais il ne devait en aucun cas le montrer à ses guerriers.
« Je te remercie de ta grand bonté ! » répliqua l'inconnu en s'éloignant pour aller vers la pyramide puis disparaître dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayra
Sun of Life
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Sam 23 Oct - 15:57

Punaise, j'adore !!

Les descriptions sont de nouveaux trop géniales. J'adore, parce qu'on se met beaucoup dans la peau des personnages, principalement Shirea ! Et Kyli a vraiment du courage, j'aurais vraiment pas aimé être à sa place la pauvre !
Ils sont affreux ces enfants, hein ! Et après on va dire que c'est Kyliam qui sème le malheur, c'est surtout à cause d'eux qu'il y a du malheur !
Et l'apparition de ce fameux échidné... Moi je sais qui c'est ! Ahaha !

*SBAF*

Nan, j'ai beaucoup aimé ce moment. On sent le trouble de la mère, et puis le fait qu'elle prenne peu à peu confiance...

Pas grand chose à dire ! J'ai seulement trouvé quelques erreurs :

Citation :
Elle mettait en valeur le bleu de ses yeux lorsqu’elle se parait d’une couronne.

A ce moment là, on parle de Kyliam. Ce ne serait donc pas le "rouge de ses yeux" ?

Citation :
La jeune Sage entraina son ami à l'extérieur, Shirea avait besoin de prendre l'air
"son amie"

Citation :
Comme anéantie. Elle pleurait intérieurement..

Là dessus il y a juste un point en trop, c'est tout ^^

Voilà, mon message n'est pas long et je m'en excuse -.-" Désolée !!

Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke
Acier Tranchant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 24
Localisation : Quelque part sur la planète.

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Sam 23 Oct - 17:29

Kayra, tu vas trop vite ! Sérieux, pour une fois que c'était les vacances et que j'allais enfin pouvoir poster EN PREMIER !!!!!! T___T
... Enfin bref, après tout c'est peut-être moi qui lit et commente pas assez vite. >.<'



Bah ! Pas grave. J'ai particulièrement bien aimé ce chapitre deux, il y a de l'amélioration sensible avec le premier.

Pour commencer, bien plus de description, et avec ça, PAS DE FAUTE ! Rien ne m'a tué les yeux sur ce coups-ci, ma tolérance de lecteur lambda était amplement satisfaite. Au passage merci Kayra pour avoir trouvé ces quelques fautes, j'ai pas dû y faire attention ...
Au niveau de la forme aussi, c'est parfaitement aéré, pas trop de sauts de lignes ni pas assez, bref nickel. Les description ne sont pas redondantes, les dialogues agrémentent très bien les scènes ... Alors bien sûr la qualité ne se résume pas au nombre de dialogues ou de descriptions, je le dirai jamais assez ( perso j'ai déjà vu des romans bourrés aux trois quarts de dialogues et pourtant géniaux ... ), mais là ça s'enchaine vraiment super bien et j'ai aucun reproche sur l'orthographe. Bon, si je poussait le vice du bêta correcteur au max, je suis certain que j'aurai pas mal de suggestions, par exemple :

Citation :
[...] mais la petite échidné savait que sa mère lui préparerait une surprise.

J'aurais suggéré de transformer ce conditionnel en un imparfait, dans le mesure où quand on prépare, c'est à l'avance et pas au moment même où on fait la surprise. Ou alors, transformer "préparerait" en "ferait", ou un autre verbe du genre.

Et juste cette petite phrase qui m'a semblé un peu trop pauvre en ponctuation. Ah, et de ce côté là, je vois que tu recolles petit à petit les morceaux avec les virgules ! Très bien, franchement la différence est sensible. Continue comme ça, tu devrais choper le coup bientôt !

Citation :
Fort heureusement, les enfants se lassèrent rapidement de ce petit jeu, aussi ils partirent comme ils étaient venus, laissant la petite fille seule.

Les virgules en gras sont obligatoires pour aérer le récit, les autres facultatives mais seraient utiles également.

Bref. Niveau orthographe, R.A.S..


Ensuite, niveau histoire, on dirait que ça traine pas. L'intrigue progresse tout en mettant en place les rudes conditions de vie de Kyliam ( qui n'est vraiment pas gâtée ... ) ... Putain, mais c'est très très bon, ça !

Alors d'un côté, les habitants du village devenus les Puppets of the Master qu'est la peur, et qui font vraiment pitié ... Interdire leurs gosses de jouer avec la petite ... Bon ok, le feu ça brûle, mais c'est pas comme si c'était la faute de Kyli ...
... Putain de Flammes Éternelles, en fait. N'empêche, ces abrutis de gamins, s'ils ont reçu l'interdiction de leurs parents de rester avec la petite, qu'est-ce qu'ils foutaient dans le coin au moment de la couronne de fleurs ? Bande de cons.

Et Ritex ... Hum. *retrousse doucement ses manches*
Hé gros, comment tu veux encore te considérer comme un homme si t'es même pas fier de ta propre progéniture ? NAN MAIS OH !!! *frappe*
Bah ... Concernant son attitude, certes c'est ni du joli joli, ni du complètement pourri ... M'enfin, de là à rejeter quasi complètement l'existence de sa fille, c'est quand même grave ... Bon, tant qu'il ne la batte pas ou qu'il ne la foute pas à la porte dès qu'il la voie, c'est déjà ça ... Enfin quand même, merde.

Et ce Zarok, t'as bien vu juste, je crois bien que je ne peux pas sacquer ce vieux con. Bon, au moins c'est pas un obsessionnel et il a abandonné l'idée de se débarrasser de Kyli, mais sa manière de vouloir résoudre le problème en se foutant complètement de ce que peut ressentir la petite, bonjour l'aversion.
Et je vois qu'on commence à parler du Sceau, tiens ... Je vais peut-être enfin savoir ce que c'est exactement ? Si tu n'as pas l'intention d'expliquer le principe exact de ce truc, je te conseille quand même de le faire, même sans entrer dans le détail. Ah, et intrigant au passage les mecs en cape sombre. Des dealers de l'époque ? *SBAAF*

Et enfin, comment oublier le dernier passage avec ce fameux hybride dénué de pupilles ... Je crois que c'est ce que j'ai préféré ( Mais moi aussi je sais qui sait Kaykay ! XD ). Shirea quasi rassurée, Zarok qui se fait remballer, le soldat qui fait dans son froc ( inexistant ), la lance qui se couvre de givre ... Tout s'est très bien enchainé. J'ai juste l'impression que l'inconnu en sait trop ... C'est bizarre. Il sait des choses qu'il devrait pas savoir, il débarque de nulle part ... J'espère au moins qu'il y a une explication et qu'il a ses raisons d'agir ainsi. =)


Bon, bon, maintenant l'heure des reproches. Il en faut bien dans un commentaire. Voyons voir.

... ... ... ... ...

... C'est déjà fini ? O___________O
Ca m'énerve, j'ai rien à redire pour une fois. Sérieux, je sers à quoi si y'a pas d'erreur ? ._. Surtout que Kaykay a souligné le même problème au niveau des yeux que j'allais faire. Y'a même pas d'incohérence métaphysique, c'est pas juste ! >.<'



Enfin. Très, très beau chapitre, nette amélioration, bonne progression, bref, cette fic doit être continuée. Bonne chance pour la suite, détends-toi bien, et les mécaniques de la ponctuations se huileront d'elles-mêmes !

BONNE ECRITURE !!!! O/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persia



Messages : 8
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Sam 23 Oct - 20:04

Encore un super chapitre Kyli ! <3 J'ai adoré. Par contre, le perso de la fin, trop prévisible, quoi ! *SBAF* Pas la peine de te vanter Kayra, tout le mon sait qui c'est ( mais j'vais pas le dire au cas où ) ! xD

Bon OK mon post sera nettement plus court et nettement moins constructif que les autres au-dessus mais bon, c'est fait avec le coeur. èwé'

Bon c'est un trop bon chapitre que tu nous a fait Kyli, j'ai adoré ( moins quand... euh... le perso inconnu *PAF* est apparu, va savoir pourquoi o_o' ) mais les enfants sont trop méchants èOé

Pauvre petite Kyliam é_è *va lui faire un câlin, immunité Eau de Persy vous croyez quoi j'peux me permettre de lui faire un câlin *SBLAM* xD*

Bon commentaire nul de chez nul je sais, mais tu veux que je dise quoi... ^^'

Ah, à part que y'a des virgules qui manquent, rien à dire. >w<'

Désolée pour ce commentaire si pauvre, mais au moins c'est une preuve que je te lis madame je-crois-personne o3o Et puis, au moins, ça me permet de dire que j'attends le prochain chapitre avec impatience ! =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flake

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 25/02/2010
Localisation : Ici ou ailleurs

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Dim 21 Nov - 19:17


Kayra : non la couleur des yeux n'est pas une erreur de ma part. ^^ Merci.
Luke : J'aime bien parce que à aucun moment je n'ai dit que l'inconnu était un échidné. ^^ M'enfin c'était assez facile comme évidence je n'ai pas cherché à le cacher. Je pense que tu va encore moins aimer Zarok avec ce chapitre. ^^ Merci pour les correction, j'pense que tu vas encore avoir du travail la.
Persia : Avidement que c'est prévisible. ^^ Ca l'était déjà au premier chapitre. Merci d'être passée.



Chapitre 3




Les deux femmes étaient arrivées chez Shirea, elles trouvèrent Kyliam profondément endormie par terre. Themis avait beaucoup de mal à accepter la proposition de Zarok, elle avait fini par se laisser convaincre car le vieux Sage lui avait certifié qu'il n'y avait aucun danger pour l'enfant et que surtout Shirea pourrait enfin prendre du repos. Les deux amies se voyaient très souvent. Shirea faisait son possible pour cumuler ses responsabilités envers le clan et l'éducation de sa file qu'elle gérait seule. L'enfant n'avait pas été acceptée avec les autres. D'ordinaire les enfants étaient rassemblés pour les leçons ; chaque adulte à tour de rôle, occupait la fonction de professeurs suivant ses compétences et son expérience. A leurs six ans, les enfants apprenaient à se battre sans distinction de sexe en vue de les préparer à devenir des guerriers ? Ils devaient être autonome très vite. Kyliam l'était, par la force des choses, déjà plus que les enfants de son âge.

« Tu veux que je le fasse ? demanda Themis en regardant la petite fille pensive.
- Non c'est à moi de le faire, c'est ma fille, » murmura doucement Shirea.

Elle se pencha sur l'enfant et la réveilla tout en douceur en l'embrassant. Ses beaux yeux bleus encore emplis de sommeil la petite fille, un peu perdue, regarda autour d'elle. Elle reconnut Themis mais ne s'interrogea pas sur sa présence. Souvent la Sage venait à la maison, elle était l’une des rares à ne pas la considérer comme un monstre et puis sa maman était là, c'était l'essentiel.

« Tu es revenue ! s'exclama-t-elle en passant ses petits bras autour du cou de sa mère.
- Viens ma chérie, j'ai une surprise pour toi. »

Shirea se releva en la gardant dans les bras. Elle essayait de sembler sereine, pour ne pas inquiéter l’enfant. Ensemble dans le plus grand silence, les trois femmes sortirent. Kyliam n'y comprenait plus rien. Pourquoi on la réveillait en pleine nuit ? Elle se sentait fatiguée et un peu intriguée, enfin elle était dans les bras de sa mère, il n'y avait rien de plus important. Son odeur la rassurait. Elle laissa ses paupières se refermer tandis que sa mère et celle qu’elle prenait pour sa tante, l'emmenaient vers la pyramide.


Nul ne connaissait la profondeur de cet édifice. Le clan ne se servait que de la première pièce lors d'événements particuliers comme le rituel de passage ou les mariages. Parfois les prêtes s'y enfermaient pour communiquer avec les dieux. Shirea posa l'enfant par terre à l’entrée, Kyliam dut donc marcher pour parcourir le long couloir qui descendait dans la pyramide. Elle détestait cet endroit, la gueule de serpent grande ouverte qui décorait l'entrée lui faisait peur. Elle se laissa guider, ne prêtant aucune attention aux flemmes bleues qui éclairaient le chemin de manière irréelle. Enfin elles débouchèrent dans une vaste salle toute décorée de glyphes anciens et de peintures murales dans les tons turquoise. Au centre on avait poussé une dalle de marbre. Des adultes s'affairaient à droite et à gauche. Il y avait un échidné rouge que Kyliam n'avait jamais vu dans le village. Il passa quelque chose à Themis sans qu'elle parvienne à voir quoi. Il y avait aussi d'autres étrangers étrangement vêtus. Kyliam réprima un bâillement. Cela commençait à devenir lassant. Où donc était sa surprise ? Elle tira sur le pagne de sa mère pour attirer son attention.

« Maman qu'est ce qu'il se passe ?
- C'est rien ma chérie ».
Shirea avait la gorge nouée. Elle évita de croiser le regard de sa fille ne voulaient pas lui montrer ses larmes. Themis s'accroupit à la hauteur de l'enfant et lui donna une tasse de terre au liquide fumant.
« Tiens boit ca ! »

Kyliam fronça le museau, elle reconnut immédiatement l'odeur des tisanes sédatives. Elle en prenait souvent lorsque les cauchemars la réveillaient en pleine nuit. Mais pourquoi vouloir qu'elle dorme alors qu'on venait de la réveiller. Bien sûr, elle avait confiance en Themis mais elle chercha quand même l'assentiment auprès de sa mère. Celle-ci l'encouragea à boire d'un signe de tête. Kyliam ne se fit pas prier, au moins ces tisanes avaient bon goût. Aussi, elle avala la potion sans se soucier des conséquences. Et cela ne tarda pas, au bout d’une dizaine de minutes, elle somnolait. Elle finit par s'assoupir dans un coin de la salle, laissant les adultes s'occuper de leurs affaires.


Les préparatifs suivaient leur cours, les quatre mages installaient leur matériel, enflammaient de l'encens qui rependait un léger parfum dans la pièce. Tandis que Zarok discutait discrètement avec leur chef. Une petite assistance de privilégiés était présente en tant que spectateurs. Les trois Sages bien sûr, quelques guerriers chargés d'assurer leur protection et Notil. Le gardien fixait l'inconnu, celui-ci un peu à l'écart, observait en silence les mages. Zarok l'avait prévenu mais l'échidné rouge aurait donné n'importe quoi pour savoir qui il était. Il sentait quelque chose d'étrange chez cet hybride. Quelque chose qu'il ne parvenait pas à identifier comme néfaste ou non. Pour le moment, il ne s'en inquiétait pas vraiment, l'inconnu ne semblait pas agressif et Notil devait s'occuper de sa femme et de Shirea. Depuis que l'enfant s'était endormie, la jeune mère avait beaucoup de mal à se calmer et Themis faisait son possible pour la rassurer. Laissant un moment les deux femmes, il s'approcha de Kyliam. Elle dormait profondément, il caressa doucement sa tête. Depuis sa naissance, il savait que le destin avait choisi cette petite fille. Il ne s'inquiétait nullement pour elle. Si elle l'avait choisie, ce n'était pas par hasard, il en avait conscience. Par contre, il n'avait pas encore eu la force de l'avouer à quiconque. Pas même à sa femme à qui d'ordinaire il se confiait facilement. Au fond de lui, il avait peur de la décevoir. Themis avait tellement de fierté pour leur fils. Comment leur expliquer qu’il ne lui succéderait pas ? De nouveau, il leva le regard sur l'inconnu. Celui-ci le regardait, enfin Notil en eut l'impression. Il était impossible de discerner ses traits sous l'épaisse capuche sombre. Comme si les ténèbres l'enveloppaient. De nouveau ses doutes le reprirent. Maintenant il avait la ferme intention d'en savoir plus sur lui. Alors qu'il se relevait, Zarok l'interpella. Le reptile venait de l'avertir de la fin des préparatifs : la cérémonie pouvait donc commencer. Notil soupira, il prit délicatement l'enfant dans ses bras et l'amena jusqu'à l'autel. Il avait la désagréable impression de commettre une erreur. Pourtant cette solution semblait la meilleure. Avant qu'il ne puisse se rétracter, les mages prirent le relais. A l'aide de cordes solides, ils attachèrent la petite échidné n'offrant aucune résistance, à la pierre froide. Le serpent psalmodiait dans une langue étrange, il présenta une dague au ciel comme s'il attendait la bénédiction d'une divinité puis dès que son subalterne eut fini d'attacher la petite fille, il fit une entaille dans la cuisse droite de l'enfant.

Shirea poussa un cri mais retenue par Themis, elle ne put avancer. Le sang s'écoula de la fine plaie qu'un des mages recueillit dans une petite coupelle de bois. Il la passa à son collègue reptile qui toujours en marmonnant s'occupa de le mélanger avec une poudre rouge. Il passa la dague déjà rouge à un de ses collègues qui commença à tracer des runes sur la cuisse de la petite fille. Kyliam ne bougeait pas, l'effet de la tisane engourdissait ses sens. Bien que la plaie ne soit pas très profonde le sang s'écoula dans le petit cours d'eau qui traversait la pyramide. Le teintant de rouge. Cette fois, il fallut qu'un des guerriers prête mains forte à Themis pour retenir Shirea. Lorsque le mage passa un peu de sa mixture avec un pinceau sur la plaie encore fraiche l'enfant se cabra en hurlant. Fort heureusement ses entraves l'empêchaient de trop bouger et le mage put continuer son office sans problème.

« Zarok tu es sûr que c'est la meilleure solution ? s'inquiéta Themis en laissant cette fois deux guerriers éloigner son amie qui se débâtait de plus en plus pour intervenir.
- On a pas le choix, » murmura le vieux Sage.
Il croisa le regard de Notil qui jusqu’à maintenant c'était gardé d'intervenir. Mais le gardien ne regardait pas la cérémonie il fixait l'étranger au fond de la salle. Notil ne détacha son regard de l’inconnu que pour serrer sa femme dans ses bras.
« Tout se passera bien, dit-il doucement. C'est presque fini ».
Kyliam se cabrait de plus en plus, la rune tatouée dans sa cuisse avait pris une teinte brillante tandis qu'une flammèche tentait de sortir. Elle fut rapidement résorbée comme attirée par le tatouage. Le mage satisfait arrêta un moment son travail pour regarder Zarok comme cherchant son assentiment. Celui ci affirma de la tête. Ce geste n'avait pas échappé à Notil qui interrogea du regard le vieux Sage.
« Ils vont poser le second sceau, expliqua brièvement Zarok.
- Ce n'est pas utile un seul est suffisant ! s'emporta le gardien en colère.

Zarok n'avait pas respecté la décision du conseil. Il n'en avait fait qu'à sa tête. Il avait cédé à l'avidité de ces prétendus mages. Ceux ci l’avaient persuadé qu’un second sceau serait plus sécuritaire. Et il était trop tard pour intervenir. Déjà le mage reptile avait faire le tour de la table et imperturbable, il perçait la peau fine du bras gauche de l'enfant de sa dague. Kyliam hurlait les yeux grands ouverts, la douleur avait eu raison de l'effet sédatif de la tisane. Elle pleurait réclamant sa mère. Shirea était dans l'incapacité de lui venir en aide, deux guerriers la retenaient de force mais ses cris faisaient écho à ceux de sa fille. Pourtant l'enfant malgré ses souffrances faisait tout pour retenir les flammes. Le premier sceau l'aidait un peu, la douleur était telle qu'elle ne sentait même plus sa jambe droite. Les runes y brillaient avec encore plus d’intensité. Le remarquant un des jeunes mages le signala à son chef. Celui ci hésita une seconde avant de poser la peinture sur le bras de l'enfant.

S’il n'avait pas été aussi avide, il aurait attendu plusieurs jours pour poser ce second sceau. Le temps de voir comment elle réagissait au premier mais c'était aussi perdre le risque que les échidnés se rétractent et ne lui versent pas toute la somme promise pour deux sceaux. Son avarice le poussait à sa perte. Mais résigné, il s'exécuta quand même. De nouveau la petite fille cria lorsque l’encre comme brulante s’étala sur les plaies, tout son corps hurlait de douleur. Le mage reptile se sentait mal, il avait fait une erreur de jugement et venait de s'en rendre compte mais il était trop tard pour faire machine arrière. Il vit avec horreur une autre flammèche sortir de la poitrine de l’enfant et se résorber, puis une autre plus grande s'échappa. Il commençait à avoir peur et perturbé dans sa concentration il se trompait dans son mantra. Il bafouilla plusieurs fois en se hâtant de finir de rependre l'encre rouge dans les plaies sans la moindre attention. Il bâclait son travail voulant en finir au plus vite. Alors qu'il terminait, un nouveau hurlement de l'enfant qui se cabra violement le fit sursauter. Les yeux de Kyliam se révulsèrent, la douleur était si forte qu'elle perdit connaissance. Cette fois, sans plus personne pour les retenir, une flamme s’échappa de son hôte. Elle prit la forme d’un serpent ondulant qui sans la moindre hésitation sembla se jeter sur le mage. Le feu ne tarda pas à gagner ses subordonnés tout proches. Tout le haut du corps de Kyliam s’embrasa tandis que les tatouages brillaient. Tout le monde dans l'assistance était sidéré, les guerriers lâchèrent Shirea qui sans même réfléchir se précipita vers le brasier ardant qu'était devenue sa fille. Les mages hurlaient à leur tour, le feu les dévorait ne leur laissant aucune chance. Ils se roulaient par terre tentant vainement d’éteindre ce feu qui consumait leur vie. Dans son coin l'inconnu n'avait pas bougé, il n'avait pas comme les autres reculé et gardait toujours les bras croisé observant comme extérieure aux événements.

« Sombres idiots ! » Murmura-t-il pour lui même.

Son regard blanc fut quand même attiré par Shirea, il la vit se précipiter sur l'enfant. Elle traversa le brasier sans se soucier une seconde des conséquences. Elle attrapa Kyliam dans ses bras maintenant que ses entraves avaient été réduites en cendre et se laissa tomber dans le petit cours d'eau. Pas un instant elle n’adressa un regard aux mages agonisants se tordant de douleur au sol. Elle n'avait même pas fait attention à la fine pellicule de glace qui la recouvrait empêchant qu'elle ne soit trop sérieusement brulée elle aussi. Aussitôt dans l'eau, les flammes regagnèrent leur hôte. Il ne restait plus que Shirea à genoux dans la rivière berçant doucement Kyliam. Elle était brulante de fièvre. La Jeune mère se releva tremblante lorsque de nouveau le silence eut envahi la salle. Elle sortit de la pyramide sans un regard pour les mages calcinés et ses compatriotes muets de stupeur. Notil et Themis ne tardèrent pas à la suivre mais le gardien foudroya du regard le vieux sage avant de sortir.

« Vois ce que ton entêtement à provoqué ! » Dit il en désignant les mages.
Zarok ne réagissait pas. Il congédia les guerriers et resta seul dans la pyramide enfin presque seul. L'inconnu était toujours là. Le vieux sage se retourna vers lui.
« Tu as vu, tu dois partir maintenant ! » lança t il avec colère.
Un grand fracas de pierre détourna un instant Zarok de l’inconnu. La stèle de marbre n'avait pas supporté la chaleur. Lorsque le sage se retourna, l’étranger avait disparu. Il le chercha un moment du regard puis s'en alla lui aussi. Laissant là pour le moment les cadavres des mages.


Debout au sommet de la pyramide entièrement dissimulé dans la nuit par sa cape, Kane regardait fixement une petite maison où il y avait encore de la lumière. Il se demandait si il n’aurait pas du intervenir. Mais il en avait fait la promesse. Cette histoire compromettait légèrement ses plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sugar'Kiss
Fée du Tea Time
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 06/07/2010
Localisation : Little Knothole

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Dim 21 Nov - 20:55

Preum's ! \o/

Flake, super chapitre, j'ai adoré. Mais pauvre petite Kyliam quoi é_è J'en ai eu mal pour elle ! Et Shirea, la pauvre T_T

Bonbonbon, ensuite, juste quelques petites choses :

Citation :
A leurs six ans, les enfants apprenaient à se battre sans distinction de sexe en vue de les préparer à devenir des guerriers ?

Si c'est une affirmation, tu mets un point à la fin, et si c'est une question, " apprenaient-ils " serait plus approprié. X3 M'enfin après c'est peut-être pas ça XD

Citation :
Elle se laissa guider, ne prêtant aucune attention aux flemmes bleues qui éclairaient le chemin de manière irréelle.

Aux flemmes bleues ? Excuse-moi, mais sur le coup, ça m'a fait rire XD
Flammes bleues, non ? XD


C'est les deux erreurs que j'ai retenu, sinon encore quelques petits problèmes de ponctuation, mais moins qu'avant. X3 Donc c'est bien, continue comme ça ! =D

J'ai hâte de lire le chapitre 4 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Tsukiyoko
La sorcière nympho'
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Dim 21 Nov - 22:03

Encore un chapitre que j'ai adoré ^^ L'histoire de l'enfance de Kyliam est vraiment triste, et pas seulement pour elle, mais pour toute sa famille. Avoir affaire à des individus aussi avide et cruelle est vraiment horrible.

Bon, je ne vais pas parler de fautes ou autres, je suis pas douée pour ça, la seule chose que j'ai a ajouter, c'est vivement la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraldcoastrpg.forumperso.com/
Luke
Acier Tranchant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 24
Localisation : Quelque part sur la planète.

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Dim 21 Nov - 23:49

… De pire en pire. Avant, j’étais deuxième. Maintenant, deux personnes viennent de me devancer. J’en ai marre de cette lenteur !!

Bref, encore un bon pavé bien consistant de fanfiction que tu nous as servi là, Kyli. Il y a tellement de choses à dire là-dessus que se posera l’éternel problème de sur quoi commencer.

Tout d’abord, j’ai énormément apprécié les petits passages explicatifs sur le temple échidné. J’aime quand y’a de la profondeur ! Y’a bien plusieurs éléments qui sont pensés sur l’histoire et les modes de vie des habitants, et ça ajoute à la richesse du récit … C’est dommage que trop peu de monde pense en cette optique.
En tout cas, niveau description, comme d’habitude, peut-être encore mieux : je n’ai eu aucun mal à m’imaginer le temple, que ce soit à l’extérieur avec les flemmes bleues ( *SBAAF* ), la gueule de serpent et tout, ou l’intérieur avec la salle et la dalle … Juste le cours d’eau, que je n’ai pas exactement su comment me le représenter. Il passe où ? Sous la dalle, à côté, comment est-il profond, combien fait-il de large … Parce qu’au début, je pensais que c’était juste un mince filet d’eau genre caniveau, mais de là à ce que Shirea se jette dedans … Je crois que ça peut pas marcher. XD

Niveau fautes ! Alors là, chapeau. Même en poussant un peu le vice du bêta correcteur, je n’ai trouvé que de très rares erreurs, sûrement d’inattention, et juste au début et à la fin du récit ! Marrant, le milieu était complètement correct ou presque.

Citation :
l'éducation de sa fille qu'elle gérait seule.

chaque adulte à tour de rôle, occupait la fonction de professeurs

gardait toujours les bras croisé observant comme extérieure aux événements.

La jeune mère se releva tremblante

Après, niveau ponctuation, même chose que chapitre précédent. Les textes sont beaucoup plus agréables à lire que ceux de la Mémoires des Loups ( en tout cas c’est mon ressenti ), preuve que tu t’es bien améliorée entre Origine et cette fic. Je constate également un effort pour éviter les répétitions, dont je n’ai trouvé aucune qui soit grave, et ça c’est un bon point fort aussi !

La pause des sceaux est une scène particulièrement touchante. La souffrance de Kyli est sensible à travers les lignes, au début je me demandais si elle était encore inconsciente quand on l’a attachée, mais ensuite tout est clair. Le rituel, bien engrangé et prévu, est très bien imaginable. J’aime quand le reptile et ses sbires se font cramer … C’est surtout l’effet avec la phrase :

Citation :
S’il n'avait pas été aussi avide, il aurait attendu plusieurs jours pour poser ce second sceau.

Qui laisse allègrement deviner la suite … C’est une belle initiative de ta part, essaye de faire pareil à l’avenir pour d’autres occasions du même genre ( sans en abuser ! ), ça fait un effet étrange … Mais particulièrement appétissant. =)
Attention cependant, ce genre d’effet c’est comme les épices pimentées, faut pas en mettre trop sinon bonjour l’indigestion !

Passons à l’histoire. Bon, alors voilà, faut que je le dise :

BAAAAAAAAANDE D’ENFOIREEEEEEEEEEEES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C’est franchement cruel de ta part ça, la pause des sceaux, un truc douloureux et traumatisant, le jour de l’anniversaire de la petite. Mais c’est ignoble ! Et cet enfoiré de Zarok qui veut faire poser DEUX sceaux, et en plus ce con de mage qui fait tout foirer avec le serpent de flammes et tout qui fout le camp ! Mais merde, laissez Kyliam tranquille !

Bon, j’ai à peu près tout exprimé de ce que je voulais dire. Ah, peut-être pas. J’ai dressé une petite liste !

Ceux qu’il faut faire exterminer :
- ZAROK
- Ritex.
- Les mages et les dealers. ( Merci Kyliam de t’en être chargé à ma place. )

Ceux qu’il faut cloîtrer chez eux avec sécurité renforcée personnelle :
- Shirea
- Kyliam
- Notil

Ceux sur lesquels je charge une enquête personnelle auprès du Professeur Layton :
- Kane

Ceux envers qui je dois encore porter mon jugement :
- Thémis

Voilà, maintenant si tout rentre dans cet ordre, happy ending et tout le monde est content.
… Vous êtes tous morts. ._. *SBAAF*


C’est inutile de m’attarder sur le fait que chaque personnage a sa propre personnalité, je me répète, Kyliam la petite incomprise, Shirea la mère désespérée, Thémis la « tante » compatissante, Notil le guerrier dubitatif, Zarok l’enfoiré qu’il faut faire étriper sortir les intestins un à un en lui plantant des clous dans chaque phalange de chaque main et bouffer les yeux vivant, Kane l’illustre inconnu, Ritex le père indigne aux abonnés absents … Et mais wow, ça fait tout un tas de persos hauts en couleur, quand même.

Par contre j’insiste sur le fait qu’il faudrait faire un résumé en début de chaque chapitre, afin qu’on s’y perde pas. J’ai eu du mal à mettre une image sur le nom de Thémis au départ. C’est peut-être bien le problème d’avoir beaucoup de persos …

Ah, et si tu veux un nom pour ce chapitre … Je n’ai pas eu d’idée pour le précédent et je sais pas si tu accepte toujours les propositions, mais pour celui-là, j’ai ça :
« Cruels Sceaux »
Ou inversement, « Sceaux Cruels ». Si tu as peur que ça en révèle trop sur le chapitre ( deux sceaux au lieu d’un ), tu peux toujours passer au singulier. Enfin voilà. ^^

Maintenant que les sceaux ont été placés, je me demande ce qui va se passer. Le premier a l’air bon, mais j’ai des doutes sur le deuxième … Aurait-il été mal fait au point de donner une fonction inverse au sceau originel ? Genre, plutôt que d’empêcher les flammes de se manifester, faire apparaitre cet espèce de serpent enflammé ? Brrr, ça fait froid dans le dos … Sans mauvais jeu de mot.


Voilà voilà. Hâte de lire la suite, naturellement.
Faudrait que je change un peu ma manière de faire des commentaires, je m’essouffle j’ai l’impression …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyliam

avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Sam 22 Jan - 12:37

Sugar : Le flemme c'est une faute que je fais souvent qui vient de ma dyslexie. J'ai tendance à taper le e à la place du a et vice et versa. Faut pas hésiter à me les signaler pour que je corrige. ^^
Mia : Merci
Luke : Je note et je corrige. Faudrait aussi que je fasse un édit. ^^ Merci infiniment pour ton analyse en tout cas c'est très intéressant de savoir si l'effet que je veux donner à mes textes est bien compris. Et visiblement sur toi ca marche bien. ^^ Hum quand aux personnages j'espère te faire changer d'avis sur certain. Pas dans ce chapitre au contraire ca va renforcer tes idées mais plus tard.

Chapitre 4 Découvertes.

Depuis deux ans, elle était marquée. Depuis deux ans, elle était de plus en plus mise à l'écart. On la priait ardemment de s'éloigner du village tous les jours. Depuis deux ans, aucun grave incendie n'était à déplorer et Zarok s'en félicitait, selon lui c'était grâce aux sceaux. Il se gardait bien de parler des deux fois, où prise d'une colère noire, l'enfant avait failli incendier la forêt.
Une certaine routine s'était installée, la jeune fille passait le plus clair de son temps dans les bois, c'était devenu son terrain de jeu. Il y avait de quoi s'amuser, des arbres immenses à escalader, des lianes qui lui servaient de balançoire. Au début, elle restait proche des murailles puis petit à petit, elle s'était enfoncée jusqu'à la frontière de la Forêt Enfouie. Elle avait une prédilection pour le grand lac qui marquait l'entrée du territoire. Elle passait des heures a y nager ou pêcher. À flanc de montagne, cette vaste étendue d'eau était alimentée par une puissante cascade. Tandis que le trop-plein s'évacuait par une rivière. Celle qui traversait le village. Le territoire des échidnés s'étalait dans un vaste cirque au trois quarts entouré de hautes montagnes presque impossible à franchir. Durant des cycles, cela avait constitué le meilleur rempart contre l'envahisseur. D'autant plus que le village était lui-même construit au bort d'un précipice. Ashestia était une forteresse et même si aujourd'hui ce peuple était devenu pacifique les traces de leur passé guerrier transperçait partout dans la ville. Depuis que le clan s'était ouvert aux autres mobiens, ils avaient aménagé, dans la montagne, un passage mais il était en permanence gardé. Et aujourd'hui aussi, malgré l'effervescence qui régnait dans la cité. Le second enfant de Thémis et Notil avait vu le jour cette nuit. Une petite fille nommée Kahina. Toute la journée et toute la nuit, ils allaient fêter l'évènement. Et bien sûr, on avait interdit à Kyliam de pointer le bout de son nez durant les cérémonies. Aussi l'albinos s'était levée aux aurores pour se préparer. Elle prit son sac de toile, y mit quelques fruits secs, une miche de pain et son couteau de chasse. Elle ne savait pas chasser mais elle savait poser des pièges et parvenait parfois à attraper des petits rongeurs ou des lézards. Sa mère lui avait appris à les vider et les cuire correctement. Elle rajouta un silex et de l'amadou, elle allait sûrement rentrer tard ce soir-là. Quoiqu'elle aurait préféré dormir dans la forêt, malheureusement avec les bêtes sauvages qui y pullulaient c'était bien trop risquer pour une enfant de son age, seule et sans abris.

Tout le village était encore endormi lorsqu'elle passa les murailles. Après une heure de marche, elle arriva enfin au lac. L'enfant posa son sac près de la falaise dans un petit renfoncement à l'abri du brouillard d'eau que générait la cascade. Elle était grosse en cette saison. La fonte des neiges de cet hiver particulièrement rude gonflait les rivières. Ce n'était pas un mal, on annonçait un été chaud une bonne réserve d'eau ne serait pas superflue. D'ailleurs ce n'était que le printemps et déjà la chaleur était là. Kyliam ne s'attarda pas, elle s'avança vers le lac se frayant un chemin entre la vase et les roseaux, puis elle s'enfonça doucement dans l'eau fraîche. Comme c'était agréable, comme elle se sentait bien ici. Parfois, elle se prenait à rêver y construire sa maison une fois adulte. Au moins ici, personne ne viendrait l'embêter. Sa mère lui avait appris très jeune à nager et elle aimait beaucoup cette activité. Son museau dépassant à peine de la surface, elle la fendit jusqu'au centre du lac. Kyliam prit une grande inspiration et plongea.

Les profondeurs recelaient bien des merveilles. L'enfant aimait flâner entre les algues à la recherche de petits poissons multicolores. Elle aimait explorer le relief irrégulier du fond. À force de plonger en apnée, elle parvenait à rester de plus en plus longtemps, elle aurait aimé pouvoir y rester toujours mais il fallait bien refaire surface pour reprendre son souffle au bout d'un moment.

La matinée se passa sans le moindre incident. Après avoir nagé, elle avait pêché son dîner. Elle s'alluma un petit feu, vida le poisson et le fit cuire. Elle mit bien moins de temps à engloutir puis après elle s'allongea dans l'herbe à l'ombre de la falaise. Fixant le ciel azure, elle commença à somnoler. Sans s'en apercevoir, elle s'endormit. Mais la forêt était pleine de danger, plus la nuit bien sûr mais de jour aussi.
Sa mère lui avait toujours répété d'être vigilante, le petit feu qu'elle avait fait s'éteignait doucement, ne laissant que quelques braises. Lentement un fauve s'approchait, il venait boire mais il ne manqua pas de repérer la proie facile qu'était la petite fille. Il ne se serait pas attaqué à un adulte mais un enfant. Pas bien gros de surcroît. Kyliam se réveilla en sursaut, elle n'aurait su dire pourquoi. L'instinct ou les flammes qui subitement s'étaient agitées en elle. Elle se redressa brusquement pour se retrouver nez à nez avec deux yeux jaune luisant. Un guépard s'était approché à pas de loup mais lorsque l'échidné s'était relevée, il avait cru que sa proie le fuyait aussi il lui avait sauté dessus. Kyliam poussa un cri tant de surprise que de douleur lorsque les griffes du fauve se plantèrent dans ses bras pour la plaquer au sol. Elle se voyait mourir. Étrangement, cela lui importait peu mais elle ne voulait pas finir dans l'estomac d'un prédateur. Soudain elle les sentit, comme des serpents qui se mouvaient sous sa peau. Aussitôt une douleur sourde lui prit le bras gauche, de même que sa jambe droite. Pour la première fois de sa vie Kyliam ne chercha pas à les retenir. Elle s'efforça même de les pousser à l'extérieur, dans sa main droite. Une vive flamme s'échappa alors de sa paume. Le félin effrayé par ce soudain foyer trop proche de lui, bondit sur le côté et courut se réfugier dans le bois. La flamme était presque aussitôt rentrée dans son corps et il ne restait maintenant que la douleur dans son bras surtout. Cela surpassait même celle des griffures somme toute assez légères. L'albinos se remit debout, essoufflée et tremblante. Elle réalisait à quel point elle l'avait échappé belle. Elle était passée très près de la mort. Sans se préoccuper pour le moment du sang qui coulait sur ses bras Kyliam se précipita sur son feu de bois et tenta de le rallumer. Elle le savait que seule une flamme d'un feu pouvait tenir éloigner les prédateurs. En soufflant elle ne parvint pas à raviver les braises, aussi, maladroitement, elle entassa un peu de bois et de l'amadou et prit son silex. Elle dégageait bien des étincelles mais rien à faire, elle n'arrivait pas à embraser l'amadou. Un feulement dans son dos la fit sursauter. Elle se retourna vivement pour découvrir non pas un, mais trois félins. Sûrement une famille. La jeune fille se recula lentement sans geste brusque, jusqu'à être acculée à la falaise. Son cœur battait à tout rompre. Elle était bloquée. Derrière elle la falaise, le lac était trop loin pour plonger et devant les prédateurs.

" Allez vous en !" supplia-t-elle à mi voix.

La jeune fille tendit la main et comme tout à l'heure tenta de faire venir la flamme à elle. Mais il n'y avait rien à faire, elles ne sortaient pas. Pire, elle ne faisait qu'accroître la douleur. Les félins se rapprochèrent l'encerclant pour la priver de toute retraite. N'ayant plus le choix Kyliam se mit à escalader la falaise le plus vite possible. Une griffe passa à un cheveux de son mollet, mais elle parvint à monter assez haut pour se mettre hors de portée. On ne lui avait jamais appris l'escalade mais cela était presque innée chez les échidnés. Cramponnée à la paroi, la jeune fille regarda les prédateurs sauter pour tenter de la déloger de son perchoir. Puis ils se calmèrent se contentant de tourner en rond au pied de la falaise. Kyliam priait pour qu'ils partent vite, mais visiblement ce n'était pas dans leurs intentions. Ils s'allongèrent dans l'herbe, leurs queues dépassant à peine. Ils attendaient qu'elle tombe comme un fruit mûr.

L'albinos savait qu'elle ne pourrait pas tenir éternellement. Déjà ses bras lui faisaient mal. Elle n'avait pas vraiment le choix. Elle continua son ascension avant que ses forces ne la trahissent. Elle parvint à se hisser jusqu'à un renfoncement assez spacieux pour la laisser s'y reposer. Ce n'était pas vraiment confortable, mais elle n'avait guère mieux que ce petit bout de roche où s'asseoir. A son tour, elle observa les jaguars. Ils n'avaient pas bougé. C'était un jeu de patience.

La journée lui parue interminable, son ventre criait famine. Kyliam perdait la notion du temps, le soleil était couché depuis déjà bien longtemps et le chemin pour aller chercher de l'eau se faisait de plus en plus ardu. Si elle avait réussi sans descendre de son perchoir à boire en allant jusqu'à la cascade, manger était impossible sans redescendre et visiblement les fauves ne se lassaient pas. Kyliam s'étira et comme elle l'avait déjà fait presque toute l'après midi, elle alla s'abreuvoir à la cascade. Elle devait se déplacer le long de la paroi mais dans le noir cela devenait plus difficile. Heureusement, elle commençait à bien connaître le chemin. Arrivée près de la cascade, elle descendit un peu pour trouver une bonne prise et tendit la main gauche vers l'eau. Elle en recueillit un peu qu'elle porta à sa bouche. Elle but quelques gorgées lorsqu'un feulement attira son attention. Au pied de la falaise, les prédateurs se retiraient vers la forêt. Kyliam n'en revenait pas, enfin ils abandonnaient. Elle devait redescendre maintenant, vite, et rentrer au village. Trop pressée, l'échidné ne fit pas attention à une prise un peu trop glissante et elle descendit bien plus vite que prévu. Elle dérapa sans parvenir à se retenir, la jeune fille bascula dans le vide en criant. Par chance, elle était juste au-dessus du lac et tomba directement dans la chute. Le courant l'entraîna vers le fond, elle avait beau se débattre, c'était comme si la chute refusait qu'elle fasse surface. L'enfant commençait à paniquer lorsque les conseils de sa mère qui lui revinrent en mémoire. "Ne jamais aller contre l'eau, toujours se laisser porter par le courant." Kyliam malgré la peur qui lui serrait le ventre se détendit, elle se laissa aller complètement et ne tarda pas à être refoulée vers la surface. Dès que son museau perça l'eau elle s'agrippa où elle put et se issa sur une berge. Essoufflée et épuisée, la jeune fille peinait à se repérer. Il faisait sombre, elle ne voyait même pas les lunes et les étoiles. Peu à peu ses yeux s'habituèrent à l'obscurité et elle se rendit compte qu'elle n'était pas au bord du lac comme elle le pensait mais derrière la cascade. Il y avait une grotte. Elle s'installa sur la pierre humide et à tâtons, explora ce nouvel environnement. Elle était assez profonde et après un goulot plutôt étroit, la cavité s'élargissait. L'enfant finit par s'allonger. Vaincue par la fatigue et les émotions, elle s'y endormit en se promettant de rentrer tôt le lendemain pour ne pas inquiéter sa mère.


Le soleil était déjà bien haut lorsque Kyliam se réveilla. La lumière passait mal au travers de la cascade. Elle se leva, fit une rapide toilette et après s'être assurée qu'il n'y avait aucun fauve dans les environs, elle sortit de sa cachette. Le retour au village se fit en courant. Parce qu'elle redoutait les remontrances des autres mais surtout elle avait peur de faire de nouveau une mauvaise rencontre. Plusieurs fois elle tomba en se prenant les pieds dans les branches et sa toilette fut rapidement qu'un lointain souvenir. Et puis elle imaginait l'inquiétude de sa mère, elle n'était pas rentrée de la nuit, c'était la première fois. Il lui était déjà arrivé de dormir en dehors de la maison mais jamais la nuit entière. En général, lorsque sa mère rentrait du conseil, elle la trouvait assoupie devant la porte.
Evidement, le grand portail de la muraille était fermé mais Kyliam savait qu'il y avait toujours une vigie à l'arrière. Une porte dissimulée, connue des seuls échidnés. La petite fille dut plusieurs fois frapper à la porte avant qu'un adulte à moitié endormi ne vienne lui ouvrir. Elle se fit largement sermonner. Il y avait beaucoup à lui reprocher : son arrivée aussi tôt qui l'empêchait de finir sa sieste, son pelage maculé de terre, son retour aussi. Elle savait bien que la plupart des habitants souhaitaient tous les jours qu'elle ne revienne jamais. Si ce garde avait su qu'elle avait failli finir dans l'estomac d'un fauve, il aurait sûrement pesté sur le fait qu'elle s'en soit sortie. L'albinos n'y prenait pas vraiment garde, elle avait l'habitude, on lui demandait de partir du village à la moindre occasion et on se plaignait qu'elle y revienne à chaque fois. La tête basse, elle hocha la tête à chaque insulte, à chaque parole blessante. Puis lorsque enfin il eut déversé toute sa haine sur l'enfant, elle put rentrer chez elle. Le village était peu étendu mais creusé dans un cirque. Les maisons étaient construites par pallier. Au centre du village se dressait la pyramide, lieu de culte ancien. Elle servait aux rituels et aux diverses cérémonies mais personne ne la connaissait vraiment. Kyliam avait entendu dire par d'autres enfants qu'elle était hantée et remplis de pièges. Elle détestait cette pyramide. Tout autour, s'étendait la place du village, on y organisait le marché et le partage de la chasse. Il y avait la fontaine alimentée par la rivière et un espace libre souvent monopolisé par les enfants pour leurs jeux. Mais Kyliam n'avait pas le droit d'y aller. En faite, elle y allait toujours la nuit ou tôt le matin en cachette. Elle fit un large détour pour l'éviter ce matin là. Il devait déjà y avoir pas mal de monde. Le détour passait justement par les paliers. Les maisons étaient construites en hauteur sur des plateformes creusées dans la terre et la roche. Sa mère lui avait enseigné qu'avant cela avait une signification sur la classe sociale. Plus on habitait haut, plus on avait de responsabilités et d'influence dans le clan. Coutumes depuis bien longtemps révolues. Elle habitait presque tout en haut sur le troisième palier. Le village en comptait cinq. Les marches qui permettaient d'y accéder étaient, de plus, taillées de longueurs et de hauteurs différentes. Encore un vestige des temps anciens où son peuple était avide de guerre et de conquête. Cela n'avait que pour but de ralentir l'envahisseur. La petite fille monta donc jusqu'à chez elle. La porte était grande ouverte et des sanglots s'en échappaient. Elle n'eut pas vraiment de mal à identifier ses parents. Sa mère surtout qui encore une fois pleurait à cause d'elle. Shiréa suppliait son mari d'aller à sa recherche mais Ritex semblait ni intéressé par le sort de sa fille ni pressé d'aller la chercher. Celui-ci comme toujours trouvait la solution dans la fuite. Il prétexta être de corvée de chasse, prit son arme et sortit. Il faillit bousculer Kyliam qui arrivait à ce moment.
- Là voilà, dit-il simplement à sa femme avant de partir sans un seul regard pour l'enfant.

Kyliam, elle le suivit du regard, son cœur se serra. Pourquoi son père ne la regardait jamais ? Pourquoi il ne lui parlait pas ? Pourquoi il ne la grondait pas comme les autres villageois ? Elle le surprit à se retourner juste avant de rejoindre un autre adulte puis les deux hommes disparurent derrière une maison. Sa mère s'était précipitée vers elle en pleurant. Elle la prit dans ses bras la serrant à l'en étouffer. Au lieu des reproches pour avoir découché, Shirea la réconforta lui répéta combien elle était heureuse de la savoir ici. On ne pouvait pas dire que Kyliam en était malheureuse, mais parfois elle se demandait si sa mère tenait vraiment à elle. Elle ne lui demanda même pas où elle avait dormi. Elle voulait juste savoir si elle allait bien et l'inspecta sous toutes ses coutures. Ce fut seulement une fois les griffures découvertes sous la couche de crasse que Kyliam put s'expliquer sur son aventure. Et la réaction fut immédiate :

- "Je t'interdis de retourner dans la forêt.
- Mais je vais aller où alors ?
- Ici , tu resteras ici. Tu seras en sécurité. "

Kyliam se sentit mal. Elle n'aimait pas être enfermée. Rester ici, elle ne le supporterait pas. Mais pour le moment, elle devait laisser sa mère se calmer. Tenter de la raisonner dans ces moments là était pure perte et Kyliam le savait bien. De plus, l'arrivée de Thémis mit un terme à la discussion. Lorsque l'échidné grenat arriva, elle poussa un soupir de soulagement en voyant Kyliam. Shirea l'avait appelée justement parce qu'elle n'était pas rentrée de la nuit. Mais ce qui attira le regard de la petite fille était le petit paquet de couvertures que Thémis tenait contre sa poitrine. La sage devina bien vite l'intérêt de Kyliam. Elle s'accroupit à sa hauteur et lui présenta le bébé.
- "Voici ma fille Kahina."
Kyliam n'osait trop s'approcher, les mains dans le dos, elle se pencha légèrement sur la pointe des pieds pour voir une petite boule d'épines rose pale. Le bébé la regardait un peu curieuse puis lui sourit. Au moins Kahina n'avait pas encore peur d'elle.


Après ce fâcheux incident, Kyliam reste trois jours chez elle, mais sa mère finit par céder. Elle la laissa de nouveau sortir à condition de toujours lui dire où elle allait. La petite fille guida donc sa mère jusqu'à son repère et lui promit de ne pas en bouger, de faire attention aux fauves et de rentrer tôt tous les soirs. Pourtant Kyliam se retrouva confrontée à un problème de taille. Impossible d'apporter des branches et de l'amadou ainsi que son briquet à silex dans la grotte sans les mouiller. Son sac de toile n'était pas étanche. Elle s'imagina pouvoir le stocker pour le laisser sécher mais la grotte était si humide que le bois pourrissait. Lui vint alors une idée. Dans un premier temps, cela la révulsait. Elle avait peur. Pourtant s'était la seule solution. Après avoir longuement réfléchit, elle se décida. Pour se protéger et être certaine qu'il n'y ait aucun danger, elle s'installa dans son sanctuaire assise en tailleur au milieu de la grotte. Elle tenta de faire appelle aux flammes. Comme avec le jaguar. Pourtant cette fois elle n'était pas en danger et le feu éternel semblait bien capricieux à ne pas vouloir se montrer. Elle passa une journée entière assise ainsi tentant de créer une petite flammèche dans le creux de sa paume. Mais à part une migraine carabinée et des douleurs dans le bras et la jambe, elle n'obtint absolument rien. Ne perdant pas espoir, la petite fille remit ça dès le lendemain. S'entraînant sans relâche jours après jours, mois après mois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sugar'Kiss
Fée du Tea Time
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 06/07/2010
Localisation : Little Knothole

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Sam 22 Jan - 17:02

Nyaaah, quel super chapitre ! J'ai a-do-ré ! ( Moi qui me sentais mal à cause... d'un problème de fille, ça m'a bien changée les idées je vais beaucoup mieux <3 Ton chapitre tombe à pic ! ( et pic et colégram */SBAF* ) )

Alors, j'ai vu que trois-quatre fautes, sinon, mais je reprends juste sur la fin j'ai la flemme de reprendre les autres TwT ( promis j'me rattrape au prochain chapitre ! ) :

Citation :
... pour voir une petite boule d'épines rose pale.

pâle ! >w<

Citation :
Pourtant s'était la seule solution.

C'était ! X3


... par exemple. Désolée mais j'ai VRAIMENT la flemme de tout reprendre, de toute manière quelqu'un d'autre qui aura pas la flemme reprendra je pense. X3 Mais le prochain chapitre c'est moi è.é !

Bon, voili voilou, un super chapitre qui m'a beaucoup plu ! J'attends le suivant avec grande impatience ^O^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kane
Master, Master !
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 23/02/2010
Localisation : Partout.

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Mar 25 Jan - 1:09

Je continue à suivre, j'aime toujours. Quelques petits problèmes d'orthographe et de confusion entre certains mots, mais rien de grave. On peut tout de même comprendre la chose.

Continue à ton rythme, c'est bien. Même si ça peut paraître long. Faut pas presser l'écrivain. ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke
Acier Tranchant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 24
Localisation : Quelque part sur la planète.

MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    Lun 7 Fév - 23:23

Mille pardon pour le retard, j'ai énormément de choses à faire en ce moment, mais j'ai réussi à trouver le courage de m'y mettre !


Bon, let's go. Le démarrage de ce paragraphe m'a été un peu difficile vu que ça fait un moment que j'ai pas lu, mais j'ai rapidement trouvé un bon rythme de lecture. Y'a beaucoup, beaucoup de description ... A vrai dire, je m'étouffe un peu dedans. Fort heureusement la forme est très bien aérée. Même si je regrette un peu ( beaucoup ) l'absence des dialogues ... Ca fait toujours un peu plus vivant, mais bon, de toute façon c'est vrai qu'il n'y avait pas lieu de placer des répliques dans de telles situations, surtout que Kyliam n'a personne à qui parler.

Concernant l'histoire ... Donc à ce que j'ai compris, Kyli' passe ses journées dehors en autonomie. Apparemment, sa mère tient toujours autant à elle, ça fait plaisir à voir ! Malgré qu'elle ne la gronde pas d'où le malentendu ... Mais nan, nan, c'est une bonne mère. =)
Et Ritex ... Alors étrangement, mon avis sur lui vient de changer. Et pas nécessairement quand j'ai vu le succin détail lorsqu'il se retourne vers sa fille. J'ai juste l'impression ... qu'il cache quelque chose. En bien ou en mal, je sais, mais le fait qu'il ne pose même pas le regard sur sa fille de manière systématique, si auparavant me faisait écumer de rage, maintenant ... Je sais pas, c'est bizarre. J'ai l'impression qu'il se force. Ou un truc du genre. C'est juste pas normal ... M'enfin, après, c'est peut-être à cause de mon esprit tordu mais je garde un oeil sur lui. Et mes poings aussi. *le frappe*

La caverne qu'à découverte Kyliam me rappelle un album de Tintin. *SCHKLANG*
Bon désolé, j'avoue qu'elle était nulle. ^^'
En tout cas, j'aime comment ce passage ce termine : l'entraînement intensif de la petite Kyli me semble bien ardu ... Ca y est, en route vers la maîtrise de tes pouvoirs ? Bonne chance, petite, je suis avec toi ! o/


Allez, côté histoire j'ai rien à redire de plus, sinon que le passage avec les guépards m'a semblé un peu long, mais il enchaîne très bien avec la suite et après tout, ça rajoute à la description du quotidien de l'échidnée et de ce qu'elle risque chaque jour. Très, très bien. ^^



Côté écriture ... Alors, à ce que je vois ... Bordel de merde, mais tu sais pas ce que tu veux !!!! XDDD
Alors si avant y'avait un manque cruel de virgules, des phrases de un kilomètre de long qui nous asphyxiaient ( oui, je reprends les répliques de Rekkua et alors ? ), maintenant, y'a trop de points ! Bon, en gros à certains endroits qui heureusement sont assez peu nombreux, les phrases sont très courtes car les propositions sont séparées par des points. Là où justement, je trouve qu'une virgule ou un point virgule seraient plus appropriés, après question de préférence.

Côté fautes ... J'en ai relevé pas mal dans la première partie, mais mon attention s'étant rapidement relâchée car j'y prenait mon pied, j'ai certainement dû en passer à côté de plein en cours de route. Désolé d'avoir aimé ! ^^"

Citation :
À flanc de montagne, cette vaste étendue d'eau était alimentée par une puissante cascade, tandis que le trop-plein s'évacuait par une rivière, celle qui traversait le village.

Le territoire des échidnés s'étalait dans un vaste cirque aux trois quarts entouré de hautes montagnes presque impossibles à franchir.

Durant des cycles, cela avait constitué le meilleur rempart contre l'envahisseur. D'autant plus que le village était lui-même construit au bord d'un précipice. ( conseil, pense à « Bordure ». Wink )

malheureusement avec les bêtes sauvages qui y pullulaient c'était bien trop risqué pour une enfant de son âge, seule et sans abri[s]s[/s].

Comme c'était agréable, comme elle se sentait bien ici … ( histoire de renforcer l’impression de tranquillité et sérénité. Comme on dit en langage vulgaire, ponctuation forte et émotionnelle ! Ce n’est qu’une suggestion bien entendu. )

Fixant le ciel azur[s]e[/s], elle commença à somnoler.

Elle se redressa brusquement pour se retrouver nez à nez avec deux yeux jaunes luisants.

Elle parvint à se hisser jusqu'à un renfoncement assez spacieux pour la laisser s'y reposer. Ce n'était pas vraiment confortable, mais elle n'avait guère mieux que ce petit bout de roche où s'asseoir. ( Je lis renfoncement mais je vois petit bout de roche ensuite. Es-tu sûre que ce n’était pas plutôt « renforcement » ? J’ai un doute … )

Enfin, concernant les descriptions. Bon, le premier truc, c'est qu'elles sont écrasantes. Y'en a plein ! Et je nage, et je coule, et je m'asphyxie ! *SCHKLANG*
Mais ... si y'en a beaucoup, elles sont vraiment très, très bien rédigées. Malgré les quelques fautes comme celles que j'ai relevées plus haut, on arrive SANS AUCUNE PEINE à imaginer l'endroit. Le paysage de la Forêt Enfouie dans ce cirque de falaises, ce lac, cette rivière cette cascade, cette herbe haute, ce village entouré de murailles, ces paliers et ces marches anarchiques ... Tout est là. Y'a pas un détail qui nous manque, vu que le reste est laissé à notre imagination et c'est tant mieux. Sur ce coup là, vraiment très bon. o/



Bon ... Putain, je me suis dit cette fois que j'allais certainement pas voir grand'chose à dire, mais au final, j'ai encore pondu un pavé. -_-

Je ne peux que te souhaiter bonne chance pour la suite, voir si ce vieux con de Zarok va encore frapper ou si Kyliam va réussir tôt ou tard à les maîtriser, ces pouvoirs. Et ce que Ritex cache. Ouais, en fait y'a pas mal de trucs que j'attends de la prochaine suite, j'espère trop j'ai l'impression. XDDD
Hâte de voir où tout ça va nous mener.


Bonne chance pour la suite ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enfant des flammes.    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfant des flammes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sheiran ◇ Enfant des flammes
» Sondage pour mon futur nabcast pour enfant.
» Des dragons et des flammes
» [accepté] Mes parents sont morts quand j'étais enfant
» Les os d'un enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hedgehog's Bentō :: Sous le Bentō... :: Fan Area-
Sauter vers: